3% FOR THE PLANET.

A SMALL
PART OF A BIG CHANGE.

NOUS MANGEONS LA FORÊT TROPICALE.

 

L’huile de palmier – la mort de la forêt tropicale ! L’huile de palmier, l’huile le plus généralement utilisée dans le monde, reste omniprésente dans notre vie quotidienne. À cause du prix très bas sur le marché mondial, l’huile de palmier est maintenant présente dans un produit sur deux de nos supermarchés. Outre les pizzas précuites, les biscuits, muslis, sucreries, le chocolat, la margarine ou le sportfood, l’huile de palmier se cache aussi dans les crèmes pour le corps, les savons, le maquillage, les bougies et les produits de lessive. Elle apporte d’énormes bénéfices aux grandes entreprises et cause l’appropriation des terres et moyens d’existence des petits paysans. Des expulsions, le déboisement, l’extinction des espèces – ce sont tous des conséquences de la consommation de l’huile de palmier.

 

Le réchauffement climatique mondial est accéléré par la destruction des forêts tropicales. Près d’un cinquième des émissions mondiales de CO2 proviennent du défrichage des forêts. Dans les régions hébergeant auparavant les forêts tropicales, 27 millions d’hectares sont d’ores et déjà occupés par des plantations d’huile de palmier. Cela correspond à la surface de la Grande-Bretagne. Chaque minute, une portion de la forêt tropicale de la taille de 32 terrains de foot est arrachée.

3% for the planet

 

POUR NOUS, CELA SUFFIT MAINTENANT. Nous avons décidé, en conséquence, de faire partie d’un mouvement et participer à la sensibilisation à la destruction de la forêt tropicale. Tu peux aussi en faire partie, en achetant des produits Peak Punk. 3 % des revenus sont versés directement à l’organisation humanitaire « Rettet den Regenwald », www.regenwald.org

Ce problème ne date pas de hier – il ne faut pas se faire des illusions. Nous ne pouvons pas sauver le monde avec nos 3 %, mais nous pouvons en faire partie, nous sensibiliser au quotidien et entraîner notre entourage.

LA FORÊT TROPICALE

 

La forêt tropicale entoure la terre au niveau de l’équateur, comme une ceinture verte en permanence. En Amazonie, dans le bassin du Congo et dans l’Asie du Sud-Est se trouvent les plus grandes zones forestières tropicales contiguës avec la plus grande biodiversité au monde. Cependant, les forêts tropicales sont continuellement détruites pour faire de la place aux plantations de palmiers à huile. Plus de la moitié des forêts tropicales a d’ores et déjà été défrichée ou endommagée sur de vastes surfaces. Chaque arbre coupé signifie également la mort de ses habitants. Malgré tous les efforts, le rythme de la destruction n’a pas décéléré. Chaque intervention détruit l’équilibre entre la nature, le climat, les plantes et les animaux !

we can

change
more than
we think.

Ce que nous pouvons changer par de petits moyens ?

 

01. Éviter les produits contenant de l’huile de palmier. 02. Demander aux employés au magasin s’il existe des alternatives ou écrire directement à une marque pour la confronter avec le sujet. 03. Acheter moins de viande et de produits d’animaux. Notamment, la forêt tropicale est défrichée partiellement pour faire de la place aux pâturages et aux cultures de fourrage. 04. Faire la cuisine avec des ingrédients frais au lieu de consommer des produits précuits ! 05. Économiser du papier. Qu’il s’agisse du papier toilette, de la publicité, d’imprimés – nous pouvons encore réduire la consommation du papier, nonobstant la numérisation. 06. Si possible, utiliser le vélo ou les transports publics, car certains carburants contiennent également de l’huile de palmier.